Qu’est-ce que c’est que le taux de remplacement ? C’est tout simplement le rapport entre ce que vous toucherez à votre retraite par rapport à votre dernier salaire.

Prendre le temps de faire ce calcul, c’est la plupart du temps avoir une mauvaise surprise.

Pour calculer vos droits à la retraite, rendez-vous sur le site service public.

Pour ma part, si les calculs sont justes mon taux de remplacement sera de 52 %, et cela pour une carrière sans accrocs ni chômage, avec un passage du statut d’employé au statut de cadre et juste trois petites années d’interruption pour élever mes enfants.

Cela veut dire tout simplement que ma retraite représentera la moitié de mon salaire d’aujourd’hui.

Or, je n’ai pas du tout l’intention de vivre dans la moitié de mon appartement, de partir deux fois moins en vacances, de ne voir que la moitié d’un film ou de manger deux fois moins pour rentrer dans ce demi budget qui sera désormais le mien.

Quand on arrive à la retraite, on a envie de vivre pleinement sa vie, et pas à moitié.

Les carrières sont rarement linéaires. Les fins de carrières sont souvent difficiles et la vie professionnelle peut prendre fin avant d’avoir acquis tous les trimestres nécessaires pour avoir une retraite à taux plein.

Les réformes de la retraite se succèdent, et ce n’est sans doute pas fini. En quelques mots, on peut dire qu’il faudra travailler plus longtemps, cotiser plus pour gagner moins. Joli programme !

C’est un fait.

Pour y remédier et bien vivre les 23 à 27 ans d’espérance de vie (selon qu’on est un homme ou une femme) qui nous attendent à 60 ans, il est nécessaire d’épargner pour sa retraite.

Plus vous le ferez tôt, et plus cet effort d’épargne sera indolore.

Mais épargner, cela veut dire quoi. A quel rythme, sur quels supports, pour quel objectif. Faut-il privilégier l’épargne, ou l’achat de sa résidence principale ? C’est là que le conseil est nécessaire. Un gestionnaire en patrimoine tel que arkeon finance peut vous aider dans cette tâche.

Quand on n’est pas spécialiste, il est difficile de s’y retrouver dans les multiples offres proposées. Cela semble compliqué, mais comme on dit, « il suffit de s’y mettre ». Connaître les atouts de chaque placement et leurs points faibles, analyser ses propres besoins qui dépendent de sa situation familiale et patrimoniale et vous y verrez déjà plus clair pour choisir le mode d’épargne qui vous va.

Réfléchir et prévoir son avenir, c’est se donner le moyen de passer des années de retraites sereines.